Si je ne poste pas beaucoup en ce moment, ce n'est pas que je n'ai rien à dire, mais plutôt que je n'arrive pas à lire, sortir, aller au cinéma, travailler et rédiger des posts en même temps.

Commençons par les livres :

Un pavé de 440 pages que j'ai dévoré beaucoup plus vite que les Twilight : Duel en enfer (Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur) de Bob Garcia. J'ai eu la chance de rencontrer Bob Garcia, alors qu'il présentait une animation-découverte du jazz pour les enfants, intitulée Le Petit Kimby (ou Quimby ?) que j'avais trouvée très bien faite. Bob Garcia, outre le Jazz s'intéresse au polar et la BD ( Tintin en particulier). Comme j'adore le personnage de Sherlock Holmes et que l'énigme de Jack l'éventreur me passionne aussi, toutes les conditions étaient réunies pour que j'accroche à ce bouquin. Et je n'ai pas été déçue ! Du tout ! Au contraire...
Bob Garcia fait revivre le Londres de 1888 avec les évocations de ses ruelles sombres et dangereuses. On y croise les ouvriers chargés de percer le premier métro, Joseph Merrick l'homme éléphant, on visite l'asile de fous et ses pensionnaires, on y apprend des détails sordides sur la vie des classes pauvres (Saviez-vous que les enfants allaient récupérer dans les poubelles des hôpitaux des déchets pour les revendre à des restaurateurs peu scrupuleux ?) et puis on découvre une nouvelle hypothèse sur l'identité du fameux éventreur, fichtrement originale, mais qui tient la route !!!
Si Patricia Cornwell ne m'avait pas convaincue avec son livre Affaire classée, je pourrais y croire...
J'ajouterai que Bob Garcia a rédigé son roman de façon très astucieuse : un éditeur demande à Watson des inédits sur son ami, après sa mort, et Watson propose alors ce récit, rédigé à la manière de Conan Doyle, plein d'humour (au policier qui arrive dans la chambre d'une des victimes de l'éventreur en demandant naïvement "elle est morte ?", alors que ses boyaux sont éparpillés dans toute la pièce, Holmes répond flegmatiquement "Non, un léger malaise..."), mais aussi une description presque clinique des moeurs de l'époque, auquel s'ajoute la crise intérieure de Watson (ses rapports avec son épouse malade, l'amour d'autres femmes et son rôle de médecin pendant la guerre de Crimée).
Bref à lire d'urgence !! et pour moi je viens de commander son précédent ouvrage Le Testament de Sherlock Holmes, qui j'espère est dans la même veine !!!

duel enfer