Dans la série "je prends de l'avance sur mes Challenges lectures 2010", voici mon compte-rendu sur un ouvrage pour la jeunesse, rentrant dans le cadre du 

dark-side

Il s'agit donc du premier tome des aventures des Etranges soeurs Wilcox : les vampires de Londres  de Fabrice Colin, aux éditions Gallimard jeunesse.

L'idée de départ était bonne : deux jeunes soeurs, Amber et Luna, 13 et 14 ans, se réveillent en pleine nuit, enterrées dans un petit cimetière, en 1888. Très vite, elles vont se rendre compte des étranges pouvoirs qu'elles viennent d'acquérir. Elles ne sentent plus le froid, voient parfaitement dans la nuit, ont une grande force physique et la faculté de distinguer d'étranges auras de couleurs autour de certains personnages curieux qui hantent les nuits londoniennes. Lorsqu'elles apprennent qu'elles sont devenues des vampires, elles acceptent de travailler avec une étrange secte, sous la surveillance de Sherlock Holmes et de son fidèle docteur Watson, pour tenter de dénicher Jack l'éventreur dans le quartier de Whitechapel...

Elles croiseront aussi un certain Abraham Stocker, qui raconte d'étranges histoires la nuit dans Hyde Park, mais également Elizabeth Bathory et une étrange petite fée qui ressemble à la fée Clochette de Peter Pan...

Finalement, tous ces personnages célèbres ensemble, finissent par saturer le lecteur. D'autant que tous les poncifs du genre nous sont servis : la séance de spiritisme, la poursuite nocturne dans le zoo de Londres, la bataille finale à l'hôpital dans les salles d'opération... Tout fini par s'embrouiller et laisse un arrière-goût de déjà lu...

J'avais vu des critiques de ce livre sur plusieurs blogs et lorsque ma fille l'a rapporté d'une de ses virées chez Millepages, j'en ai profité pour lui emprunter discrètement (de toutes façons en ce moment elle se partage entre Dracula de Bram Stocker et la série True blood qu'elle a demandée à Noël...). J'avoue qu'à la fin il me tardait de le terminer et que je n'ai pas envie de lire la suite, même si l'intrigue n'est pas si mauvaise et qu'une suite est annoncée.

vampires-londres