dark-side

Deuxième ouvrage lu (cette année) dans le cadre du Dark side Challenge, Le Vampire de Polidori, d'après Lord Byron. 
On connait l'origine de l'écriture du Frankenstein de Mary Shelley. Cet été 1816 sur les bords du lac Léman où sont réunis Shelley et son épouse, Lord Byron et son secrétaire Polidori, et Claire Clermont, maîtresse de Byron, belle-soeur de Mary Shelley. Par ennui, ils décident d'écrire chacun une histoire de fantôme. Mary écrira donc Frankenstein et Byron commencera l'histoire d'un vampire, qu'il délaisse rapidement. Polidori se chargera de la terminer. Lorsqu'il la fera imprimer sous le nom de Byron, ce dernier en refusera la paternité et pourtant ce court roman eu énormément de succès en Angleterre puis en France et dans toute l'Europe, où il inspirera Nodier, des opéras et pièces de théâtre à succès. Bram Stocker s'en inspirera également pour écrire Dracula.

Ce très court récit (une quarantaine de pages), met en scène Lord Ruthven, un aristocrate qui séduit les milieux les plus huppés de Londres (ainsi que toutes les femmes) et un jeune homme, Aubrey, qui très vite est en admiration devant cet homme et lui demande la permission de l'accompagner dans ses nombreux voyages. Permission accordée, nos deux héros partent pour Bruxelles, puis  Rome, où Aubrey commence à trouver le comportement de Lord Ruthven bien cynique. Un courrier de ses tuteurs (Aubrey est orphelin et n'a qu'une soeur pour toute famille) le conforte dans ses sentiments et il décide de quitter son "ami", non sans lui avoir exprimé sa désapprobation sur sa conduite, et averti les parents d'une jeune fille que le Lord comptait séduire.

Aubrey se retrouve alors à Athènes, où il se lie d'une amitié amoureuse avec Ianthe, la fille de son logeur, qui lui raconte des histoires de vampires et le met en garde contre une certaine forêt où aucun grec n'ose s'aventurer après la tombée de la nuit. Le portrait que Ianthe trace des vampires lui rappelle étrangement Lord Ruthven. Ce dernier arrive alors à Athènes, quelques jours après la découverte du corps de la jeune fille, morte égorgée par un vampire, un étrange couteau à ses côtés. Aubrey est alors alité, très affecté par la mort de son amie. Lord Ruthven vient régulièrement le visiter et les deux hommes quittent Athènes ensemble pour continuer à visiter la Grèce. Lorsqu'ils sont attaqués par des brigands Lord Ruthven est blessé à mort. Avant d'expirer il fait jurer à Aubrey de ne pas parler de sa mort, ni de ses actes à quiconque pendant un an et un jour, quoiqu'il puisse voir ensuite. 

Le lendemain Aubrey cherche en vain le corps de son ami, qui avait demandé qu'on le transporte au sommet d'une montagne, après sa mort, sur un rocher. En rangeant les affaires du Lord, il découvre le fourreau d'un poignard qui s'adapte parfaitement à l'arme qui a tué Ianthe. Puis en retournant à Rome, il apprend la disparition de la jeune fille convoitée par Ruthven. Il rentre alors à Londres auprès de sa jeune soeur et fréquente avec elle les soirées mondaines. Dans l'une d'elles il retrouve Lord Ruthven qui lui intime " Souviens-toi de ton serment". A partir de ce moment la santé mentale d'Aubrey commence à chanceler. Il voit Ruthven partout, craint pour sa soeur, mais ne pouvant parler sans rompre son serment, passe aux yeux de ses proches pour un fou. On l'enferme dans sa chambre d'où il ne sort plus. Lorsqu'il apprend que sa soeur va épouser le comte Marsden, il est d'abord soulagé, mais comprend rapidement qu'il s'agit du Lord. Comme il ne reste qu'une seule journée avant d'être délié de son serment, il supplie sa soeur d'ajourner le mariage, mais son époux doit quitter la ville le soir même et le mariage se fait. Le lendemain Aubrey raconte toute l'histoire à ses tuteurs qui se lancent à la poursuite de la jeune soeur. Mais il est trop tard puisqu'on retrouve son corps exsangue...

L'histoire est donc présentée comme un très classique roman d'apprentissage, où le jeune noble parcourt l'Europe afin de s'instruire, et où le but de la jeune fille est de trouver un époux. Mais le fantastique prend vite le dessus, avec les histoires de vampires racontées par la jeune grecque et le doute qui est rapidement suggéré à propos du compagnon de voyage d'Aubrey. Polidori détestait cordialement Byron et on dit qu'il  a voulu faire un portrait défavorable de Byron par le biais de celui de Ruthven. Elle est néanmoins une des première histoire de vampires à être édité en Angleterre et donc l'ancêtre de tous les récits actuels...

vampire