dark-side

Lu dans le cadre du Dark Side Challenge,  une vision du mythe de Dracula en bandes dessinées par Pascal Croci et sa compagne (et écrivain) Françoise-Sylvie Pauly. En fait l'album (150 pages) est un dyptique, paru en deux parties puis rassemblé en un seul volume : 

* la première partie, sert d'introduction à l'oeuvre de Bram Stoker, en présentant de façon très subjective et dans un style "gothique" l'histoire de Vlad Tepes, le prince Valaque. L'album, bien qu'en couleurs, n'utilise que des tonalités froides, différentes teintes de gris, de bruns, d'ocre ou de bleu auxquelles se mêle des touches de rouge, pour le sang et les personnages féminins. 

* la seconde partie reprend le roman de Bram Stoker, que l'auteur a lu à l'âge de douze ans et qui l'a profondément marqué. L'histoire se déroule en plusieurs chapitres avec les récits successifs de Jonathan Harker, de sa fiancée Mina et de son ami Van Helsing. J'ai beaucoup aimé le fait que Dracula ne soit jamais représenté dans l'image. L'auteur, dans un dossier de quelques pages, qui nous offre certaines clefs pour apprécier au mieux son oeuvre, l'explique ainsi : "L'image représente d'une part la réalité, et le texte, d'autre part, les fantasmes des personnages. Ce "fantastique psychologique" existe dans notre imagination. Il me fascine. Dans cet ordre d'idée, j'ai adopté le parti pris de ne jamais représenter le personnage du Comte Dracula. Il ne se reflète pas dans le dessin, de même son image est absente des miroirs... ça confère au personnage une dimension "sacrée" identique à celle des religions qui interdisent de représenter Dieu. [...]  L'idée de le représenter par des ombres ou des statues, en plus de faire peser une menace sourde, inquiétante, permet aussi de se rendre compte de sa situation : comme lui, ombres ou statues ne sont ni mortes ni vivantes..."
Des coupes ont dues êtres faites pour réduire  le texte de Stoker, mais les dialogues sont repris littéralement de l'oeuvre.

J'ai beaucoup aimé découvrir cette version si personnelle et suggestive de Pascal Croci. Une bande dessinée que je reprendrai certainement régulièrement, pour me replonger dans cette ambiance sombre au graphisme épuré.

dracula