dark

Lu dans le cadre du Darkside Challenge organisé par Chrestomancie, Les Jumelles de Highgate de Audrey Niffenegger, est une histoire de fantôme. Mais un fantôme plutôt bienveillant. Enfin jusqu'à un certain point...
En fait, ce roman comporte peu d'éléments réellement fantastiques, à part le fantôme lui même. L'histoire commence par le décès d'Elspeth dans un hôpital de Londres. Dans son testament, elle désigne comme héritières les deux filles jumelles de sa propre soeur jumelle. Les deux soeurs ne se sont pas revues depuis qu'Eddie est partie vivre aux Etats-Unis avec son mari (et ancien petit ami de sa soeur). Pour hériter les deux jumelles Valentina et Julia devront venir vivre dans son appartement londonien pendant une année complète, mais leurs parents n'auront pas droit d'y pénétrer.
Quelques mois plus tard les jumelles, qui viennent d'atteindre leur vingt-et-unième année, viennent s'installer chez Elspeth, dans son appartement qui donne sur le cimetière de Highgate. Elles font la connaissance de Robert, l'amant de leur tante et son exécuteur testamentaire, qui écrit une thèse sur le cimetière, qui habite au rez-de-chaussé et de Martin, que son épouse hollandaise Marijke vient de quitter car elle ne supportait plus ses innombrables TOC et qui habite l'étage au dessus, dans un appartement dont il ne sort plus. Julia et Valentina sont des jumelles inversées ou miroir, Julia qui est la "dominante" décide tout pour sa soeur, le protège au maximum, mais l'étouffe un peu. Valentina, qui a le coeur à droite, puisqu'elle est le reflet de Julia, aimerait suivre des études de stylisme et vivre sa vie de façon plus autonome. Mais elle a une santé fragile et est facilement perdue au milieu de la foule.

Leur cohabitation dans l'appartement de Highgate va devenir le révélateur de la tension qui grandit entre elles. Julia va tenter de soigner Martin à son insu et de diriger la vie de sa soeur, pendant que Robert et Valentina vont tomber amoureux l'un de l'autre, Valentina étant la réplique exacte de sa tante. Mais les choses vont évoluer rapidement avec la découverte qu'Elspeth est toujours présente sous forme de fantôme dans son appartement. Robert et les jumelles vont dialoguer avec Elspeth, qui va énormément influencer leurs actions à venir.

Je m'arrête là quant à l'histoire, car ensuite on découvre des secrets de famille et l'histoire va rapidement dégénérer. Je parlerai par contre de la façon dont le fantôme d'Elspeth est présenté. Le roman est écrit par un narrateur omniscient qui nous présente tous les personnages en parlant d'eux à la troisième personne, mais en même temps en incluant les pensées de chacun d'eux. On apprend donc qu'Elspeth est présente dans son appartement (comment y est-elle arrivée reste un mystère puisqu'elle est décédée à l'hôpital, mais sinon il n'y aurait pas d'histoire) au début simplement sous forme d'une petite brume invisible, qui peu à peu devient plus solide. Quand les jumelles arrivent dans l'appartement, elle commence juste à tester ses "pouvoirs". Elle tente de déplacer des objets, d'allumer des lumières, mais au début elle ne peut que déplacer la poussière sur le piano, et c'est ainsi qu'elle entre en contact avec les jumelles. Robert et les jumelles utiliseront ensuite une planchette avec les lettres de l'alphabet sur laquelle elle déplacera un objet léger (la capsule d'une bouteille de lait), puis l'écriture automatique. Après quelque temps Valentina pourra même distinguer sa forme fantomatique.

Même si l'histoire tourne beaucoup autour d'Elspeth et des jumelles, le réel sujet du livre est la gémellité. Celle d'Eddie et d'Elspeth et celle de Valentina et Julia. Comment vivre ensemble ou séparées ? Comment être amoureuse d'un homme qui remplacera sa jumelle avec qui elle dort depuis l'enfance ? Comment faire sa vie de son côté en laissant sa soeur sur la touche ? Le fantôme d'Elspeth n'est donc qu'un personnage parmi les autres et le côté fantastique ou gothique est entièrement gommé. Les personnages principaux acceptent rapidement l'idée de la présence d'Elspeth, sans état d'âme et discutent avec elle comme avec une vieille amie. Le fantôme ne fait jamais peur et se trouve à peine rattaché à l'au-delà.

J'avoue que ce livre m'a surprise, je m'attendais à une atmosphère moins quotidienne. Mais j'ai beaucoup aimé les promenades dans Londres et le fait que les jumelles regardent Doctor Who sur la télévision de leur tante ( l'épisode avec Mme de Pompadour et les robots) et puis le livre m'a donné envie de visiter le cimetière de Highgate où se trouve enterré Karl Marx entre autres (je vais tâcher d'organiser cela lors de notre prochain séjour à Londres en août j'espère).

 

les-jumelles-de-highgate-