J'ai souvent parlé de Anne Perry sur ce blog et il faut croire qu'à la maison aussi, car cette année pour Noël, ma fille me dit, toute fière : " je t'ai acheté un livre, d'un auteur que tu aimes bien et je suis sure que tu ne l'as pas !".. Bon croyez moi, j'ai un peu balisé quand même sur ce coup là, vu le nombre de bouquins que je possède, ceux que j'achète pour la bibliothèque où je travaille et ceux sur lesquels je craque régulièrement, faut quand même être costaud pour faire ce genre d'affirmation !!
Mais effectivement ma fille m'avait trouvé ce genre d'ouvrage !!

Il s'agit donc du traditionnel récit de Noël, que certains éditeurs commandent à leurs auteurs chaque année en vue des ventes de Noël (Mary Higgins Clarke est spécialiste sur ce coup là, en général en collaboration avec sa fille). Mais comme c'est Anne Perry, ça ne peut pas être franchement mauvais n'est-ce pas ?
C'est le troisième récit de Noël que je lis de cet auteur (après La disparue de Noël et La détective de Noël ) A chaque fois Anne Perry utilise comme personnage principal et enquêteur, un personnage secondaire de l'une de ses séries.
Dans La Révélation de Noël , il s'agit d'Emily Radley, l'une des soeurs de Charlotte Pitt, héroïne (avec son mari Thomas) de la série "Charlotte et Thomas Pitt" (quelle originalité...)

Cette Emily se voit contrainte d'aller passer Noël avec une tante, qu'elle ne connait pas, car la famille l'a rejeté lorsqu'elle s'est exilée en Irlande pour épouser un catholique... Depuis Susannah est veuve et très malade, au point qu'avant de mourir elle désirerait se réconcilier avec sa famille anglaise... Emily débarque donc dans le Connemara, au bord de la mer, dans un petit village presque désert. Elle se retrouve à soigner sa tante, avec l'aide d'une voisine, et fait même des tâches ménagères qu'elle n'a pas l'habitude de faire à Londres, où elle a des domestiques...
Peu de temps après son arrivée, une énorme tempête rejette sur le rivage un naufragé qui va faire ressurgir une histoire du passé, non résolue. Emily comprend qu'elle doit résoudre ce mystère (l'assassinat d'un rescapé d'une tempête semblable, il y a sept ans de cela, par l'un des habitants du village...) pour redonner confiance aux villageois et lever les suspicions...Il lui faudra se rendre à Galway pour découvrir la clef de l'énigme...

Un récit assez classique donc, qui se lit rapidement et très agréablement. Les paysages tourmentés du Connemara en hiver sont présents tout au long de l'histoire et s'opposent au Noël joyeux et lumineux qu'Emily laisse derrière elle. Ici on a plus affaire à une ambiance du style "les Hauts de Hurlevent"... Mais comme toujours chez Anne Perry, et en filigrane du récit policier, on retrouve une critique de la société de l'époque (et actuelle bien souvent) et ici il s'agit naturellement de l'opposition irlandais catholique vs anglais protestant. Le personnage de Susannah étant un exemple d'intégration d'une anglaise convertie par amour et acceptée par tous les habitants du village, le mobile du meurtre étant, au contraire, la démonstration de ce que peut faire la haine de l'autre...

 

 

revelation