Quatrième volume des aventures d'Alexia Tarabotti.

Nous retrouvons Alexia, enceinte jusqu'aux dents, l'auteur insiste régulièrement sur sa démarche difficile, elle tient à peine debout, tant le " désagrément embryonnaire " est omniprésent tout au long de l'histoire. A la naissance, Alexia et son mari devront confier l'enfant à Lord Akeldama, le vampire dandy. Afin d'être plus proches, Lord et Lady Maccon s'installe dans l'immeuble d'à côté. 
Mais au lieu de se reposer, Alexia va se trouver mêlée à un complot visant à tuer la Reine ...
Alexia mène l'enquête et va devoir sauver une ruche de vampires et combattre une pieuvre géante en métal, dernière invention de son "amie" française Madame Lefoux...

Je dois avouer que j'ai beaucoup peiné à lire ce livre. Le fait d'intercaler d'autres lectures "urgentes" y est sans doute pour quelque chose... Certains passages auraient certainement gagnés à être écourtés.

Cependant  l'attitude d'Alexia est toujours aussi déjantée, les personnages "secondaires" prennent de plus en plus d'importance, lord Akeldama, Lord Maccon, Mme Lefoux et la comtesse Nadasdy. J'ai beaucoup aimé les considérations sur la difficulté des loups-garous récents à gérer leur "indisposition mensuelle"...

Je prévois malgré tout la lecture du 5ème volume Sans âge, afin de connaître la suite (et la fin) des aventures d'Alexia.

sans coeur