ecosse

Dans le cadre du Challenge Un an en Ecosse, l'auteur du mois était Dominic Cooper.

J'ai lu Le Coeur de l'hiver.

Sur la côte ouest de l'Ecosse, seul dans un village dépeuplé, Alasdair Mor vit de la pêche au homard et de son troupeau. Il ne voit pratiquement personne, à part ceux qui lui achètent ses prises et Aulay qui habite le village le plus proche et le rencontre régulièrement au bord de la route, pour lui apporter quelques provisions. Alasdair est attaché à sa maison, à sa vie simple, à ses bêtes : poules, moutons et surtout sa vache, qui est pour lui une amie fidèle.

Et puis, un jour, vient s'installer dans les environs, An Sionnach et son épouse. Et sans qu'on sache pourquoi, An Sionnach se met à envier son voisin au point de vouloir le détruire. Cela commence par des vols de homards dans ses casiers, puis, alors que Alasdair vient de le sauver de la noyade, du vol de sa barque. Son épouse, qu'Alasdair a surpris se faire molester par son mari, le met en garde. Mais Alasdair ne veut pas quitter sa maison. Jusqu'au moment où An Sionnach, par une nuit d'hiver fait un carnage parmi les bêtes d'Alastair.

Alasdair part alors avec son fusil pour une chasse à l'homme dans un paysage de glace.

***

Bien que l'histoire se passe en Ecosse, et non en Irlande, elle m'a beaucoup rappelé L'Ame noire de Liam O'Flaherty : même paysage aride, même symbiose de l'homme et de la nature, mais Alasdair est un homme brut, peu éduqué et qui vit par instinct, contrairement à l'étranger de l'Ame noire, qui cherchait un sens à la nature...

Un texte court, moins de 200 pages, mais poignant.

 

 

coeur-hiver