Parce qu'une jeune fille m'a demandé la série, je l'ai achetée pour la bibliothèque. Et en la catalogant, je l'ai un peu feuilletée. Déjà les couvertures, des jeunes filles en tenues de bal, sont superbes et me font un peu penser à la série d'Anna Godbersen, qu'il faut d'ailleurs que je termine un de ces jours...

Bon je lis le résumé qui me semble un mix du Bachelor et de Hunger Games ... Au Royaume d'Illéa, qui est le nom qu'ont pris les Etats-Unis après la Troisième Guerre Mondiale, le Prince a coutume de choisir sa future Reine parmi une sélection de jeunes filles venues de toutes les catégories. La 1ère catégorie étant celle du trône, les 2 et 3 sont les nobles et riches, les 4 et 5 sont des catégories un peu plus défavorisées, les ouvriers sont des 6 et 7 et ne mangent pas tous les jours à leur faim. Les 8 sont les S.D.F. et parias rejetés par la société.

America, issue d'une famille d'artistes de catégorie 5, est amoureuse d'Aspen, un ouvrier de catégorie  6. Lorsque l'annonce d'une nouvelle sélection est lancée, les parents d'America, mais aussi Aspen, lui demandent d'y participer. Pour des raisons financières, puisque les parents des jeunes filles sélectionnées toucheront un dédommagement, et parce qu'Aspen sait qu'il ne pourra jamais offrir un avenir correcte à sa future épouse.

Persuadée qu'elle ne sera pas sélectionnée, America accepte et se retrouve parmi les trente-cinq candidates choisies. Les jeunes filles vont demeurer au Palais Royal, où elles seront filmées, relookées et jugées, voire éliminées jusqu'à ce qu'il ne reste plus que l'élue qui épousera le Prince.

Comme en ce moment les journées de travail sont assez calmes, j'ai commencé à le lire en attendant les lecteurs et j'avoue que, sans être un chef d'oeuvre de finesse et de psychologie, l'histoire se laisse lire. J'étais quand même assez gênée par moment, parce que l'histoire ressemble beaucoup à Hunger Games et qu'America possède beaucoup de traits de caractère en commun avec Katniss, au point que c'est sous ses traits que je me l'imagine, même si l'auteur précise qu'America est rousse. Beaucoup de similitudes aussi dans la préparation des candidates, qui vont avoir une coach, une nouvelle garde-robe et des cours de maintien. Bien sur, elles n'auront pas à se battre à mort, mais quelque fois les filles entre elles peuvent être cruelles...

On se laisse prendre à l'histoire, même si on devine à l'avance que, malgré le caractère entier de l'héroïne, le Prince et elle vont finir par s'apprécier, tout en restant sur leurs positions. Le récit prend une autre tournure quand Aspen rejoint la garde rapprochée des candidates, accédant par cette promotion à la catégorie 2...

Chani parle à son sujet d'un livre pop-corn, qu'on dévore comme une gourmandise, et c'est exactement le sort qu'il mérite. Comme j'ai la suite sous la main et encore une semaine avant d'être en congés, je vais continuer à découvrir la suite des aventures d'América...

 

selection