wayward-2

Voici donc la suite tant attendue de ce cauchemar où l'agent Ethan Burke s'est réveillé un matin. Une ville idyllique, où chacun possède un toit, un travail, une famille, mais il faut bien le dire dans une ambiance un peu étrange. Cette ville fait beaucoup penser à l'île où le Prisonnier se retrouve envoyé après avoir donné sa démission des services secrets britanniques.

Impossible de quitter le périmètre de la ville, des caméras sont présentes partout, y compris dans les maisons et il ne faut surtout pas parler de la vie d'autrefois. Ethan Burke a réussi à s'enfuir, à quitter le dôme qui recouvre la ville et a vu la menace extérieure. Il a également rencontré David Pilcher, l'espèce de savant fou qui a organisé et construit tout ce monde.
Ethan, nommé sheriff de la ville, va devoir gérer ce monde et ses opposants, dont fait partie son ancienne équipière.

Pourra-t-il révéler la vérité à ses concitoyens sans dommage ?

Ce deuxième tome est encore plus prenant que le premier, car ce monde factice est celui de nos pires angoisse, un monde déshumanisé, où la seule attraction est le lynchage collectif des récalcitrants. Un monde clos, sans espoir et sans curiosité.

Après avoir lu le premier tome, j'ai eu l'occasion de voir la série qui en a été tirée et je l'ai trouvé presque édulcorée par rapport aux livres. Les caractères des personnages sont beaucoup moins développés, certains évènements ont été modifiés, et j'attends donc le troisième tome (qui doit sortir ce mois-ci ) avec impatience, après le coup de théâtre final...