Dans le cadre du Challenge Brontë, j'ai visionné le film de Jacques Tourneur de 1943 I walked with a zombie, dont le titre français est Vaudou. Film fantastique, librement inspiré de Jane Eyre, et là on cherche le rapport avec le roman de Charlotte Brontë.

En fait, comme Jean Rhys le fera en 1966 dans son roman La Prisonnière des Sargasses, le film s'intéresse au couple que formait Rochester et son épouse avant d'arriver en Angleterre. 

Contrairement à Jean Rhys, Jacques Tourneur n'utilise que la trame de l'histoire, un homme marié à une femme atteinte de folie et qu'il cache au monde.

Ici le mari s'appelle Paul Holland, il vit sur l'île de Saint Sébastien dans les Antilles et embauche une infirmière (canadienne) pour s'occuper de Jessica, son épouse malade. Avec eux vit son demi-frère Wesley Rand, qui a autrefois courtisé Jessica. L'infirmière, Betsy Connell, rencontrera aussi la mère des deux hommes qui s'occupe du dispensaire.

La maladie de Jessica n'est jamais nommée. Betsy la croit atteinte de maladie mentale. Le médecin qui s'occupe d'elle pense à un état incurable à la suite d'un choc psychologique. Betsy, qui est tombé amoureuse de Paul, cherche à soigner son épouse par tous les moyens. Par la médecine classique tout d'abord, en injectant de l'insuline à sa patiente, ce qui occasionnera un coma dont elle pourrait sortir guérie. Puis Betsy essaye de la faire désenvoûter par un prêtre vaudou. 

Des secrets de famille seront alors mis au jour et l'on supposera même que Jessica est un zombie...

 

Ce film est donc librement inspiré de Jane Eyre et effectivement on y retrouve* le mariage malheureux d'un homme avec une femme qui a perdu l'esprit. L'histoire se passe aux Antilles et c'est en Jamaïque que Rochester a épousé sa première femme.

L'infirmière tombe amoureuse de son employeur, comme Jane de Rochester et malgré le côté bourru et désabusé des deux hommes cet amour deviendra réciproque. Le décès de l'épouse permettra aux amoureux de se marier à la fin de l'histoire.

 

* Le reste du paragraphe ci-dessus est en "mode spoiler", pour  lire le texte, il suffit de le surligner à l'aide de la souris...

 

J'aime beaucoup l'ambiance de ces vieux films en noir et blanc, qui ajoute au côté mystérieux et sombre. Même si certains décors semblent un peu kitchs. Une curiosité donc découverte grâce à ce Challenge...

 

vaudou