hurlevent-wyler-1939

Comme je l'ai fait cet été pour Jane Eyre, je vais comparer quelques adaptations du roman d'Emily Brontë Les Hauts de Hurlevent (Wuthering Heights) . Je n'ai malheureusement pas eu le temps de relire le roman auparavant, mais je le ferai dès que possible.

Pour commencer, j'ai revu le grand classique de 1939, film américain  avec tous ses poncifs, ses codes mais malgré tout, son charme certain, d'autant que le film est en noir et blanc, avec une musique très hollywoodienne...

Le film commence par un soir de tempête de neige, un voyageur dont le cheval est blessé, s'est égaré sur la Lande et demande l'hospitalité dans la demeure la plus proche. Il se trouve que c'est celle de Heathcliff. Celui-ci le reçoit de façon brusque, mais le loge pour la nuit dans une chambre inoccupée depuis longtemps. Pendant la nuit, dérangé par le bruit d'un volet qui claque, il ouvre la fenêtre, une main glacée le saisit et il entend une voix de femme appeler au secours, car elle est perdue sur la lande...

Il se précipite pour faire part de cet événement aux habitants de la maison et Heathcliff devient comme fou, il sort dans le blizzard en hurlant "Cathy, Cathy..." La gouvernante, Ellen, raconte alors l'histoire d'Heathcliff et Catherine.

Il s'agit d'une histoire de passion contrariée, de personnages qui s'opposent et s'attirent, de trahison, de vengeance, de mort, de pardon tardif, le tout saupoudré d'un zeste de surnaturel. Catherine et Hindley Earnshaw, ne voient pas d'un bon oeil le jeune vagabond que leur ramène leur père au retour d'un de ses voyages. Mais si Catherine va rapidement changer d'avis et imaginer que le jeune Heathcliff est un prince kidnappé, de mère indienne et de père africain, son frère va le détester tout au long de sa vie.

Lorsque leur père meurt, Hindley devient le maître de la maison, relégant Heathcliff aux écuries. Bien que Cathy et Heathcliff s'aiment d'un amour passionné, Cathy va, peu à peu, avoir envie d'une autre vie. Elle demande à Heathcliff de partir faire fortune et de revenir la chercher lorsqu'il sera riche. Mais elle épouse un riche voisin, Edgar Linton, et Heathcliff quitte la maison en jurant de se venger. Lorsqu'il revient, il fait fortune et rachète la maison des Earnshaw à Hindley, qui est devenu alcoolique et ruiné. Si les sentiments d'Heatcliff n'ont pas changé, ceux de Cathy sont plus contrastés. Elle dit aimer son mari, mais devient jalouse de sa belle-soeur, Isabella Linton, quand elle épouse Heathcliff.

Heathcliff va devenir un personnage sombre et solitaire, alors que Cathy se laisse mourir. Lorsqu'il l'apprend Heathcliff, se précipite au chevet de Cathy, ils s'avouent alors leur amour et Cathy meurt dans ses bras. Frappé par le désespoir, il lui demande de ne pas l'abandonner et de venir le hanter jour et nuit sans relâche...

Lorsqu'Ellen a terminé sa sombre histoire, un domestique vient annoncer la mort d'Heathcliff dans la lande, proche de l'endroit où il avait l'habitude de retrouver Cathy. Il croit l'avoir vu marcher dans la neige, avec une femme à son bras, mais les traces de pas ne correspondaient qu'à une seule personne. Ellen est persuadée qu'il a retrouvé Cathy dans l'éternité...

heathcliff david-niven-et-merle-oberon-les-hauts-de-hurlevent-1939
Laurence Olivier (Heathcliff) / David Niven et Merle Oberon (Edgar et Cathy)

Même si le film est tronqué, puisque les scénaristes ont coupé toute la partie du roman concernant les enfants des différents personnages, le film forme un tout, avec une fin très spectaculaire.

Les différents caractères sont très typés. Hindley est un enfant gâté, qui refuse de partager. Il n'acceptera jamais Heathcliff et dès qu'il se retrouve maître de la maison, il le transforme en domestique. Il devient alcoolique et perd son argent au jeu. Il m'a beaucoup fait penser au cousin de Jane Eyre, John Reed. Charlotte et Emily ont ainsi évoqué la déchéance de leur frère Branwell.

Catherine est partagée entre son amour pour Heathcliff, qu'elle voit comme son prince et son envie d'appartenir à la bonne société, s'amuser, posséder de belles robes et être une lady. Elle ne comprend pas pourquoi Heathcliff accepte toutes les humiliations au lieu de se rebeller et de tenter de devenir quelqu'un d'autre.

Heathcliff est un enfant abandonné. Recueilli très jeune par le père de Cathy et Hindley, qui a eu pitié de lui, il comprend vite qu'il n'a aucune légitimité. Même si Catherine en fait son compagnon de jeu favori, il ne reçoit pas une éducation qui lui permet d'être considéré. Il se retrouve palefrenier, mais demeure pour être auprès Cathy . Il ne quittera les Hauts de Hurlevent que blessé par Cathy qui va en épouser un autre. Il ne pense plus qu'à la vengeance et va ensuite passer sa vie à faire le mal.

 

Le film est fidèle à l'esprit hollywoodien de l'époque : des acteurs connus, une belle jeune fille écartelée entre deux hommes, un méchant, un zeste d'amour, des paysages sombres, des éléments déchaînés et de la musique pour souligner le tout. Ce cocktail est parfaitement dosé et le film a reçu l'Oscar de la meilleure photographie noir et blanc,  Autant en emporte le vent  gagne la même année l'Oscar de la meilleure photographie couleurs. William Wyler obtient l'Oscar du meilleur réalisateur.

La fidélité à l'oeuvre originale n'est clairement pas la priorité de ce type de cinéma, mais donne naissance à une autre oeuvre... Le problème est de croire connaître le roman parce qu'on a vu le film!