derniers-feux

Lors du dernier festival America, j'ai assisté à une "scène" sur Fitzgerald, avec Stewart O'Nan et Lilian Kerjean, auteur de la biographie Fitzgerald le désenchanté. L'heure est trés vite passée et j'ai eu envie de lire le roman que lui avait consacré Stewart O'Nan. C'est chose faite.

Le roman nous transpose à Hollywood, à la fin des années 30, au moment où Fitzgerald a tout perdu. Son épouse Zelda est en maison de repos, pour soigner sa folie, il est ruiné, dépressif, alcoolique et ne croit plus en ce qu'il écrit. Ses amis vont tenter de l'aider en lui proposant des réécritures de scénarios ....

J'avoue que de Fitzgerald je ne connaissais que Gatsby, pour l'avoir lu en anglais au lycée. Plus tard j'ai vu les adaptations qui en avait été faites au cinéma et j'ai découvert un peu de sa vie dans Genius  cet été, où il est présenté en fin de carrière, luttant contre la dépression et l'alcool. J'ai donc retrouvé le même personnage, vivant au jour le jour, courant après les "petits boulots", avec cette impression que le sort s'acharne sur lui, se faisant régulièrement voler sa voiture et traiter comme un moins que rien...

Les seuls moments où il peut s'échapper pour voir sa femme, Zelda sont de plus en plus difficiles. Elle lui est devenue étrangère et il doit aussi s'occuper de leur fille, Scottie, en pension, beaucoup plus mature que sa mère.

A Hollywood, il tombe amoureux d'une jeune journaliste, Sheilah Graham, qui aimerait l'aider à sortir de son état. Dès lors Fitzgerald va se sentir écartelé entre son travail, sans intérêt, la nécessité de gagner l'argent pour payer la clinique de Zelda et les études de Scottie.

 

Dire que j'ai adoré ce livre, qui raconte la déchéance et les dernières années d'un auteur, serait peut-être mal venu, mais Stewart O'Nan nous rend les personnages touchants dans leur fragilité. Que ce soit Fitzgerald, qui malgré toute sa bonne volonté échoue ou Zelda, qui croit fermement qu'elle va guérir et que la vie pourra reprendre comme avant, même si elle fait ensuite preuve de lucidité.

Le roman nous fait découvrir également les dessous d'Hollywood dans une période troublée, juste avant-guerre.
J'ai donc beaucoup aimé ce roman et j'ai envie maintenant de découvrir la vie de Zelda et Fitzgerald au temps de leur splendeur, je pense à Alabama song, et bien sur découvrir le reste de son oeuvre....