C'est un peu par hasard que le coffret de DVD est arrivé entre mes mains. L'avantage de travailler en bibliothèque !! Ma collègue avait emprunté la série, puis me l'a passé en me disant "ça devrait te plaire !!" Comme il y avait Kate Winslet sur la couverture, je n'ai pas hésité. J'ai découvert ensuite que la série était adaptée d'un roman de James M. Cain, daté de 1941, que je n'avais pas lu. En 1945 un film avait déjà été tourné avec Joan Crawford. Je me suis depuis procurée les deux, Gallimard ayant eu la bonne idée d'inclure le DVD dans son édition spéciale ... J'aurais du évidement commencer par lire le roman avant, mais je ne pouvais pas garder les DVD trop longtemps non plus, donc j'ai commencé à l'envers !

Mildred Pierce est une "deseperate housewife" avant l'heure. Nous sommes au début des années 30 pendant la Grande Dépression aux Etats-Unis, dans une petite ville proche d'Hollywood. Mildred vend les tartes et gâteaux qu'elle fabrique elle-même, afin d'assurer à sa famille un peu de bien-être. Agacée par son mari qui cache mal sa liaison, elle le met à la porte, ce que lui reproche sa fille aînée Veda.

Pour subvenir aux besoins de sa famille, elle va devenir serveuse, ce que Veda trouve humiliant. Cependant elle va ouvrir à son tour un, puis plusieurs, restaurants qui lui permettront d'entretenir les goûts de luxe de sa fille. Elle va très vite être débordée par ses exigences et son caractère égoïste. Monty Beragon, un jeune dandy fauché, va la séduire et vivre à ses crochets. 
Mildred, qui voudrait aider sa fille à réaliser ses rêves, va se retrouver rapidement dépassée et utilisée. Quant la vérité éclatera sa réaction sera terrible et la brisera...

Le personnage de Mildred est le reflet d'une époque, où les femmes étaient soit très riches et entretenues par leur mari, soit obligées de travailler et prêtes à tout pour s'en sortir, surtout dans un contexte économique au plus bas.
Mildred aimerait être une super woman, gérant sa vie, ses restaurants, ses histoires d'amour d'une main assurée. Et un temps c'est l'image qu'elle renvoit. Mais il y a une fêlure dans sa vie, sa plus jeune fille aurait eu besoin d'elle alors qu'elle passait un week-end en bord de mer avec Monty et tout le mépris de Veda va en découler. Elle se sentira alors obligée d'aider sa fille à réussir où elle-même a échoué.

Cette histoire est intéressante à plusieurs point de vue : reflet d'une époque difficile, rapports conflictuels entre une mère et sa fille et enfin essai d'émancipation d'une femme. Le personnage de Veda est particulièrement atroce, découlant d'une éducation d'enfant gâtée et tout au long de l'histoire on se demande régulièrement ce qui, à part certainement le lien maternel, peut encore permettre à Mildred d'être ainsi attachée à Veda et lui pardonner (presque) tout...

Je vais tâcher le lire le roamn original et voir le film, qui m'ont l'air d'aborder l'intrigue de façon un peu différente...

mildred-pierce