noel-espoirEncore un récit de Noël signé Anne Perry, puisque, même si elle n'en fait paraître qu'un par an, j'avoue ne pas les lire systématiquement. 

Ce court récit, nous emmène à nouveau à l'époque victorienne, dans les taudis de l'est de Londres, proche de Whitechapel où sévissait Jack l'éventreur. Nous sommes à la période de Noël 1883, mais les deux petites filles que nous suivrons au long de cette histoire, Minnie Maud, âgée de huit ans et Gracie Phipps, treize ans, n'ont pas le coeur à la fête.

Gracie travaille dur chez elle et chez des habitants du quartier, pour aider sa grand-mère avec qui elle loge ainsi que ses deux jeunes frères. Quand elle rencontre dans la rue Minnie Maud, totalement perdue et désespérée. Celle-ci vit avec son oncle, chiffonnier, qui a été retrouvé mort au cours de sa "tournée". Son chariot et son âne, Charlie, ont disparu, ce qui attriste la petite fille au plus haut point.

Gracie et Minnie Maud sont persuadées que l'oncle s'est fait assassiner car il a vu ou ramassé quelque chose qu'il n'aurait pas du... Les deux filles vont tenter de retrouver l'âne et de comprendre ce qui est arrivé au chiffonnier.

C'est évidemment fort dangereux et elles seront aidées par Balthasar, un commerçant du quartier, qui "sait tout". Il flotte sur ce récit des réminiscences de Dickens et de nombreuses allusions religieuses au miracle de Noël, ce qui m'a un peu gênée. Il est vrai qu'avec un personnage qui s'appelle Balthasar et qui reste très mystérieux, il faut s'attendre au moins à une scène de nativité...

Comme dans la plupart de ses contes de Noël, j'ai trouvé la fin bâclée. Sans indices, ou presque, les détectives amateurs reconstituent les faits, découvrent le coupable et le mystère est résolu... Je préfère vraiment Anne Perry dans ses romans plus longs, comme ceux de la série Charlotte et Thomas Pitt...