horreur-west-end J'ai souvent parlé dans ce blog des personnages de la littérature qui me font acheter un livre, ou aller voir une exposition simplement sur leur nom. Sherlock Holmes est de ceux-là. Aussi lorsque je suis tombée un peu par hasard sur cette "aventure inédite de Sherlock Holmes"  je n'ai pas hésité.

Nicholas Meyer avait déjà écrit deux autres aventures auparavant, que je n'ai pas lues, mais cela n'a aucune incidence sur le récit. J'ai beaucoup aimé retrouver les personnages habituels des histoires de Conan Doyle, de même que le Londres victorien. Cerise sur le gâteau l'enquête nous emmène dans le West End, quartier des théâtres et j'ai retrouvé avec plaisir des irlandais célèbres dans ce milieu : Oscar Wilde, George Bernard Shaw et Bram Stocker...

G.B. Shaw, qui n'est pas présenté à son avantage, n'est encore que critique théâtral. Il se présente au 221b Baker Street, afin de demander à Holmes d'enquêter sur le meurtre d'un autre critique détesté de tous. Celui-ci en effet est doublé d'un maître-chanteur et nombreux sont ceux qui auraient aimé le tuer. Mais lorsqu'un second cadavre est découvert, une jeune actrice, l'enquête s'emballe et on parle d'un monstre qui rôde la nuit...

J'ai beaucoup aimé ce roman , fidèle en tout point aux originaux. Les caractères des personnages sont respectés, on trouve même des références aux récits de Conan Doyle. L'intrigue est bien pensée et la solution de l'énigme tout à fait inattendue...

J'ai adoré la rencontre Sherlock Holmes / Oscar Wilde et les prémices de la rédaction de Dracula... Je lirais avec plaisir les récits précédents si j'arrive à les trouver.