gothic-ken-russellC'est totalement par hasard que je suis tombée sur ce DVD à la médiathèque. Je ne connaissais pas le film de Ken Russel , mais au dos de la jacquette j'ai vu " villa Diodati", "Lord Byron", "Mary Shelley"... Et donc à nouveau l'histoire de l'origine de Frankenstein... 

Le film est interdit au moins de 12 ans et on comprend rapidement pourquoi.. Les premières scènes nous présentent le couple Shelley, accompagné de Claire, la demi-soeur de Mary, venant rendre visite à leur ami Lord Byron, qui demeure au bord du lac Léman avec son médecin Polidori. L'ambiance est sulfureuse à souhait, Byron est présenté comme un libertin, réfugié en Suisse car accusé d'inceste avec sa demi-soeur Augusta, ainsi que d'autres perversions. Les Shelley prônent l'amour libre et Claire, amoureuse de Byron et qui l'a poursuivi jusque là, semble totalement hystérique.

Pour se distraire, car le temps est à l'orage, ils lisent un récit de fantôme et décident d'en écrire à leur tour... C'est là que tout dérape. Le film prend des allures de cauchemar surréaliste, les personnages sont tous possédés par leur passé, Mary voudrait ressuciter son fils William mort peu de temps avant, Shelley sous l'emprise du laudanum se promène nu sur les toits afin de sentir la force de l'orage, Byron est hanté par Augusta et Polidori tente de se tuer... tout ceci présenté de manière de plus en plus oppressante, avec des cris, des hurlements, une musique façon Phantom manor à Disneyland. 

Bref too much !! J'avoue que le début semblait prometteur, mais plus le cauchemar prend forme et moins j'adhérais à l'histoire. Certaines images sont  des classiques de film d'horreur (le bébé mort, l'enterrement vivant, les vers, le vampirisme, l'enfermement dans un lieu clos...) et font un peu grand guignol. J'avoue que j'aurais préféré plus de suggestions et moins de visions d'horreur qui finissent par être ridicules... Les personnages insistent également beaucoup trop sur le fait de créer la vie et la punition qui en découle... On a compris au bout de la première allusion, merci. 

La dernière scène nous montre la villa Diodati de nos jours, visitée par des touristes à qui on raconte la fin des protagonistes et la création de Frankenstein.... Je suis donc plutôt déçue de ce film, qui aurait pu être écourté (il ne dure pourtant qu'une petite heure et demie), mais surtout moins dans l'exagération...

 

byron-shelley les shelley-polidori

 Byron et Shelley                   Les Shelley et Polidori 

mary-shelley-challenge