que-les-etoiles

En 1822 les Shelley sont en Italie. Percy Shelley embarque sur un petit voilier. Une tempête fait chavirer le navire et Shelley qui ne sait pas nager se noie avec les deux autres personnes qui l'accompagnaient. Les corps sont retrouvés dix jours plus tard. Shelley est incinéré, puis enterré dans le cimetière protestant de Rome, auprès de leur fils William, mort à l'âge de trois ans.

Mary Shelley, qui n'a que vingt-cinq ans, est inconsolable. Quelques mois plus tard elle commence son Journal d'affliction, où elle se lamente sur la perte de son époux, qu'elle espère rejoindre dans la mort. Seul leur dernier enfant survivant, Percy Florence, la retient. Mary demeure quelques temps en Italie, puis rentre à Londres avec son fils.

Tout au long de ces pages, qui ont été écrites entre 1822 et 1844, Mary déplore sa solitude, le peu d'amitié que lui témoignent ses connaissances, voire les trahisons dont ils font preuve. Certaines bonnes amies propagent même des rumeurs sur les relations entre Percy et Mary, qui la chagrinent  au plus haut point. Elle se sent à la fois seule et trahie. A certains moment le bonheur de quelques instants heureux la surprend dans son chagrin, elle espère même un peu d'affection, mais en vain. Elle porte si haut son amour pour Percy, qu'elle n'imagine plus revivre une telle passion... 

Ce journal n'a pas été écrit pour être publié, mais  pour coucher sur le papier ses sentiments et son désespoir. Par instant, elle espère que de futurs lecteurs y verront ses souffrances et réhabiliteront sa mémoire.

Aujourd'hui la lecture de ces pages est encore très émouvante et j'y ai vu le témoignage d'une femme libre avant l'heure, anticonformiste et amoureuse, heureuse avec son Shelley et totalement dévastée après sa mort, comme chassée d'un paradis qu'elle pensait éternel...

mary-shelley-challenge