Naomi-Fontaine Naomi Fontaine sera présente au Festival America en septembre. D'origine innue, un peuple améridien vivant au Québec, elle écrit en français. Je l'ai découverte en lisant ses deux premiers ouvrages parus aux éditions Mémoire d'encrier.

Kuessipan est un recueil de textes, qui à petites touches nous fait découvrir le quotidien d'une réserve innue. Des portraits de ses habitants, les départs pour la chasse ou la pêche, le rôle de chacun, homme et femme au fil du temps qui passe. On découvre la misère, les conditions de vie pas toujours faciles, surtout en hiver, le découragement, mais aussi la solidarité qui n'est jamais loin.

Manikanetish nous raconte l'année d'une jeune femme, d'origine innue, qui a grandi à Québec, et qui revient dans une réserve pour enseigner le français à des élèves à peine plus jeunes qu'elle. Certains sont en échec scolaire, refusent l'enseignement, d'autres sont déjà mère de famille.  Mais la plupart vont s'accrocher pour tenter d'avoir leur diplôme. Yammie va quelquefois douter de ses compétences, avant d'être adoptée par le groupe.
Tout au long du récit, divisé en courts chapitres, elle distille ses rapports avec les autres, sa famille, son amoureux qui n'a pas compris son départ. Au cours de l'année des élèves perdent leur mère, affrontent le suicide d'une soeur, quittent l'école. Yammie accompagne un groupe d'élèves en voyage scolaire, organise un cours de théâtre et quand la fin de l'année arrive, elle découvre l'attachement qu'elle a pour ses élèves, même ceux pour qui ce n'était pas gagné au départ.

 J'ai beaucoup aimé ces récits. On sent que l'auteur a mis beaucoup d'elle-même et qu'elle éprouve une grande tendresse pour cette population qui tente de survivre entre pauvreté, mal-être et foi. J'espère la croiser lors du festival.

Kuessipan manikanetish

america2018