temps-reves Deuxième partie (sur trois) du tome 5, paru en un seul volume dans le texte original (The Fiery Cross).

Au cours des festivités suivant le mariage de Jocasta, la tante aveugle de Jamie, les nouveaux mariés sont agressés et une esclave est tuée. Il est à nouveau question de "l'or du français", envoyé par le gouvernement français avant Culloden et destiné aux Stuart, mais qui ne leur est jamais parvenu. Jocasta a été témoin de certaines scènes à ce propos et c'est son secret, vingt-cinq ans plus tard, qu'on cherche à lui arracher. Jamie soupçonne Stephen Bonnet de faire partie de cette aventure.

Le second évènement important de ce tome est constitué par la bataille d'Alamance, où la milice dirigée par le gouverneur Tryon va vaincre les Régulateurs qui contestent l'autorité anglaise en Caroline du Nord. Jamie, Roger et Claire partent sur les lieux du combat. Claire pour soigner les blessés, Jamie pour mener les hommes qui ont ont rejoint la milice qu'il a dû rassembler. Roger, envoyé chez les régulateurs pour tenter de leur faire entendre raison et éviter le combat, va avoir beaucoup de mal à s'en sortir...

Beaucoup plus sombre que le tome précédent et truffés de péripéties qui s'enchaînent à toute allure., cette partie commence à nous faire entrevoir les craintes de Claire quant à l'arrivée de la Guerre d'Indépendance. Roger y est fort malmené et Brianna est morte d'inquiétude pour son époux... Le tome se termine sur d'énormes interrogations sur le futur de la famille Fraser...

Même si Diana Gabaldon accumule les catastrophes, deuils et horreurs en tout genre sur Jamie, Claire et sa famille, au point que c'en est presque invraisemblable, de même que les miracles réalisés par Claire avec ses connaissances médicales du XXème siècle, adaptées à l'époque, j'avoue que je suis impatiente de connaître la suite de l'histoire, qui se poursuit dans La Voix des songes...