frankenstein-marabout

Après avoir bien retardé la lecture de ce classique de la littérature fantastique (dans ma bibliothèque depuis 1983 !), avoir lu pas mal de récits sur Mary Shelley et sur la "naissance" du roman, avoir vu le film de Haifaa al-Mansour, sorti dernièrement, je me suis enfin lancé dans la lecture de l'oeuvre elle-même !!

 J'ai été très surprise par le côté très classique de l'écriture. Si l'on fait abstraction qu'il s'agit du premier roman de science-fiction et que le personnage central de l'oeuvre est un monstre créé par un homme, on a l'impression de lire un roman de Voltaire ou Rousseau, tant le mythe du bon sauvage est présent. De même le récit des amours contrariées de Felix et de la jeune turque m'a évoqué Les Lettres persanes ou Zadig.

Moins classique cependant la construction en abyme du récit. Le récit commence -et se referme - par la correspondance du capitaine Walton, explorateur sur les mers du pôle nord. Celui-ci décrit à sa soeur ses espoirs de découvertes, puis le sauvetage d'un homme dont l'histoire est étonnante. Cet homme, Victor Frankenstein, va, à son tour, évoquer  sa vie, son oeuvre, la création d'un homme gigantesque qu'il rejette dès qu'il prend vie. Le monstre ainsi renié, va tenter dans un premier temps de s'intégrer aux humains. Il apprend à parler, à lire, écrire et penser. Mais son aspect monstrueux l'empêche d'être accepté et les hommes s'enfuient à son approche ou l'agressent. Il s'en prend alors à son créateur et détruit tout ce qui fait son bonheur, ne pouvant lui-même y avoir accès.

Bien des éléments ont été ajoutés aux adaptations cinématographiques et on ne retrouvera pas dans le roman original la foudre qui donne vie à la créature, ni la compagne monstrueuse présente dans de nombreuses versions. Frankenstein n'est pas un savant fou, mais un étudiant qui cherche simplement à créer la vie, comme les alchimistes qui furent ses premières lectures.

Mary Shelley était très jeune lorsqu'elle a écrit ce roman. Elle avait beaucoup lu les philosophes du XVIII ème siècle et cela se resssent beaucoup dans les discours que tient la créature sur sa bonté originelle et sa dépravation par la société. Je suis ravie d'avoir pu, enfin, découvrir ce texte qui a eu une telle postérité...

lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge.

Avec ce livre je valide la sous-catégorie Le cri de la Banshee du menu Automne frissonnant.

mary-shelley-challenge

PAC2018